Sources d'Energies

L’énergie solaire

Le solaire est certainement la source d’énergie renouvelable la plus importante, à elle seule, elle pourrait éventuellement satisfaire tous les besoins en énergie de la planète. Il est possible de capter l’énergie du soleil par des capteurs thermo-solaires et par des cellules photovoltaïques.
  • Le thermo solaire est surtout utilisé pour la production d’eau chaude, le chauffage et la climatisation des bâtiments ainsi que pour la production d’électricité à partir d’une turbine à vapeur. Le thermo solaire est de plus en plus utilisé avec succès dans ces usages et remplace des sources d’énergie conventionnelles nécessitant des combustibles fossiles.
  • Le solaire photovoltaïque est la conversion directe du rayonnement solaire en électricité (courant continu) en utilisant des panneaux semi-conducteurs. La puissance est exprimée en Watt crête (Wc), unité qui définit la puissance disponible dans des conditions d’ensoleillement optimales. Un onduleur convertit le courant continu produit en courant alternatif permettant ainsi le raccordement au réseau électrique.

Les parcs éoliens

Le plan national énergétique marocain fixe un objectif de 2280 MW de capacité installée en 2020.

Le potentiel marocain permettra de continuer à développer cette source d’énergie renouvelable bien au-delà de cette limite après 2020, grâce à la mature de cette technologie. Les efforts d’amélioration de cette technologie se poursuivent toutefois afin de continuer à améliorer la fiabilité et la compétitivité de cette filière.

Les Petites Eoliennes

Les petites éoliennes existent depuis plusieurs années mais nous assistons actuellement à une effervescence technologique et à l’apparition de nouveaux acteurs qui favorisent l’amélioration des performances et la compétitivité des coûts. Il y a essentiellement deux types de petites éoliennes ; celles à axe horizontal semblable aux modèles utilisés dans les grands parcs éoliens et les petites éoliennes à axe vertical.

La Biomasse

Des biogaz sont produits naturellement par la fermentation des déchets organiques accumulés dans les décharges publiques. Les biogaz ont une teneur en méthane suffisamment élevée (au moins 40%) pour les transformer en vapeur ou en électricité. Les décharges publiques des plus grandes villes marocaines sont maintenant contrôlées et présente un potentiel intéressant à développer.

Des biogaz peuvent également être produits à partir des boues des stations d’épuration des eaux usées. Dans la plupart des pays industrialisés, les boues sont extraites des décanteurs et traités dans des digesteurs séparés. Le biogaz produit par les boues des stations d'épuration est particulièrement riche en méthane dont le pourcentage volumétrique atteint généralement 75 à 80%. La production d’électricité à partir des biogaz des boues des stations d’épuration représente un potentiel intéressant.

Les déchets agricoles et ceux de l’industrie agro-alimentaire peuvent être également traités dans des digesteurs anaérobiques pour produire des biogaz.

Le Maroc dispose d’une importante richesse de côtière notamment au niveau des micro-algues marines. Leur exploitation permettra de développer de nouveaux secteurs porteurs pour le pays, sources de développement d’emplois nouveaux et de savoir-faire.

La petite hydraulique

Le développement du potentiel hydroélectrique au Maroc a été largement réalisé par l’ONE. La capacité installée atteint près de 1750 MW en 2010. Il sert à la couverture énergétique en base. L’ONE compte réaliser à court terme d’autres aménagements hydroélectriques. D'autre part, plusieurs barrages ont été construits pour satisfaire les besoins d’irrigation et d’alimentation en eau potable. Ces usages sont prioritaires par rapport à la production d’électricité.

L’énergie houlomotrice

L’énergie houlomotrice désigne l’énergie d’origine cinétique et potentielle liée au déplacement de la surface de la mer sous l’action des vagues qui sont créées par le vent.

Le potentiel est important, mais sa réalisation à moyen terme est limitée par la maturité de la technologie. Nous constatons toutefois une évolution technologique rapide qui pourrait permettre d’envisager la réalisation d'un projet pilote avant 2020.

L’énergie hydrolienne

L’hydrolienne permet de produire de l’électricité grâce à la force des courants marins, il s’agit d’une énergie cinétique qui est fonction de la masse et de la vitesse du volume d’eau.

Pour capter l’énergie produite par des courants marins, il faut placer des pales et des turbines dans l’axe des courants. La turbine entraîne par l’intermédiaire d’un multiplicateur une génératrice qui produit de l’électricité. La technologie des hydroliennes est en émergence au niveau mondial, de nombreux efforts sont en cours pour développer des solutions industrielles opérationnelles.

Le Maroc dispose naturellement d’importants gisements de courants marins inexploités à ce jour. La réalisation d’actions pilotes permettront d’évaluer avec précision les gisements disponibles et de préparer le Maroc à être acteur dans ce domaine nouveau.

L’énergie géothermique

Cette source d’énergie provient de la chaleur accumulée dans les sols résultant de la radioactivité naturelle de certaines roches et de la présence près de la surface du magma en dessous de la croûte terrestre.

Les régions volcaniques et tectoniquement perturbées sont propices à la construction de centrales géothermiques pour produire de l’électricité ou pour le captage de chaleur (eau chaude et vapeur).

Le potentiel réalisable de la géothermie profonde est très faible au Maroc.

Partenaires

Coordonnées

3, Av. Abderrahim Bouabid, Secteur 10 - Bloc D, Hay Ryad Rabat - Maroc
Tél. : +212 (0) 537 572 389 / 537 714 686 Fax : +212 (0) 537 71 75 21
Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
537 57 23 89